• Vallauris !!!!

     

    L'histoire de Vallauris s'écrit à l'envers, elle commence par les années 1950-60 quand la

    céramique du ravissant village méditerranéen s'est révélée aux vacanciers de l'après-

    guerre. Elle continue avec les faïences et barbotines qui ont fait sa (première) notoriété

    au XIXe siècle.

     

     

    Perché dans les hauteurs d'Antibes-Juan-les-Pins, Vallauris est béni des dieux de la

    Méditerranée. Non content de se régaler de la lumière provençale et de humer le brise de la

    grande bleue toute proche, le village plonge ses racines dans un gisement d'argile rouge et

    grasse à faire rêver les potiers du monde.

     

     

     Cette richesse naturelle, Vallauris a su l'exploiter dès le XVIe siècle, en travaillant

    d'abord la poterie avant de s'intéresser aux céramiques d'art. Au XIXe siècle, sa

    renommée est importante. Les faïences et barbotines de Vallauris sont connues dans toute

    l'Europe. Mais les modes changent et, au début du XXe siècle, le prestige du joli village

    des Alpes-Maritimes s'étiole. Pendant plusieurs décennies, Vallauris devra se replonger

    dans les productions utilitaires pour survivre.

     

     

    Changement de décor à l'aube des années 1950, avec l'afflux des touristes sur la Côte-

    d'Azur, les artistes (ainsi que les galeristes et les commerçants) s'intéressent de nouveau

    à Vallauris. Dès la fin de la guerre, de nombreux potiers de formation traditionnelle

    s'étaient déjà orientés vers le village de la Méditerranée et son soleil.

     

     

    Mais maintenant, l'engouement touche même les milieux parisiens, où l'on se prend de

    passion pour les paradis provençal ( et ses vacanciers, futurs clients). Le moteur de cette

    vague d'enthousiasme est l'un des artistes le plus médiatiques de l'époque : Pablo Ruiz

    Picasso. Lui aussi veut travailler à Vallauris.

     

     

    Ses motivations sont probablement moins intéressées que celles de certains homologues

    moins célèbres, mais son obstination va donner à Vallauris le coup de fouet dont le

    village avait besoin pour reconquérir sa notoriété perdue.

    En s'installant à Vallauris dès la fin des années 1940, les artistes renouent avec les

    traditions locales. Ils recommencent à produire des céramiques d'art, comme faisaient

    leurs prédécesseurs du XIXe siècle.

     

     

    Certains ont des personnalités très fortes, à l'image de Picasso, et paraissent peu enclins

    à travailler dans l'esprit d'une communauté. Pourtant, de cette diversité va émerger un

    style propre à l'ensemble de la production, dès le début des années 1950. Cette tendance va

    se prolonger jusque dans les années 1960, voir 1970.

     

     

    Bon nombres de nouveaux venus sont inspirés par les nouveaux courants artistiques,

    souvent étrangers à l'Occident. Leur répertoire ornemental s'étend de l'art moderne

    (peinture) jusqu'au monde animalier, en passant par la géométrie ou l'ethnologie. Mais la

    richesse de Vallauris tient surtout à la multiplicité des techniques nourries d'influences

    communes : omniprésence des décors et surtout fantaisie des motifs souvent inspirés de la

    céramique primitive

     

     

    « le barbier...Pas de Séville !!!Les jeux de plein air !!! »

  • Commentaires

    14
    Ara
    Lundi 11 Juillet 2016 à 20:49

    J'ai visité Vallauris en 1959 : il n'y avait pas cet engouement et les pièces fabriquées étaient abordables. C'est ainsi que j'ai un plat à poisson, des vases ,.....mais j'avous ne pas être sensible à ces poteries. Le grenier est un lieu de rangement lol

    Bises chaleureuses pour toi mon amie♥♥

    13
    Lundi 11 Juillet 2016 à 15:39

    Coucou

    Un village que je connais de nom, bien sûr... J'ai même deux pichets dans ma cuisine... Mais je ne suis jamais allée le visiter... Un jour, sans doute

    Bisous

    12
    Lundi 11 Juillet 2016 à 15:07

    Bonjour, je ne savais pas tout ça et c'est sympa de nous apprendre.

    Bisous et bonne semaine

    Annie

    11
    Samedi 9 Juillet 2016 à 21:01

    Ça y est Marco et sa compagne repartis, le temps passe vite, 6 jours c'est peu, mieux que rien, enfin c'est la vie, bisous, douce soirée.

    10
    Vendredi 8 Juillet 2016 à 21:53

    J'ai visité Vallauris il y a quelques années, tout seul sous la pluie.....sarcastic

    Bonne soirée Jackie, Bisous !!! 

    9
    Vendredi 8 Juillet 2016 à 21:28

    Ce fut une grande mode, j'en possède que je pense vendre, mais pas en brocante, bisous, bonne soirée.

    8
    Vendredi 8 Juillet 2016 à 15:14

    Bonjour cali.

    Trés bel article sur la poterie .

    Ils sont beaux ces vases .

    J'aime bien le dernier.

    Douce aprés midi .bisous. kettyn.

    7
    Vendredi 8 Juillet 2016 à 14:01

    bonjour jackie tres belle  céramique  j ai un petit vase de valauris il me semble que jean marais   faisait  de la poterie mais peut etre je me trompe  !! bonne journée bisessssss

    6
    Vendredi 8 Juillet 2016 à 11:04

    Bonjour Cali.

    Ce sont de trés belle poterie .

    J'ai la poterie(1) et la coupe a fruit(2)  j'en prend bien soins .

    Le soleil a percé les nuages et ça chauffe.

    Je vais me préserver de la chaleur .

    Bonne journée et gros bisous. flore.

     

    5
    Vendredi 8 Juillet 2016 à 08:36

    coucou Calacaline,

    Je suis à côté de Vallauris, je connais et j'aime aller voir les poteries superbes.......

    Gros Bisous

    4
    Vendredi 8 Juillet 2016 à 07:41

    Merci car je ne savais pas du tout cela; je ne savais pas que Vallauris était connu pour cela.
    Très intéressant.

    Bisous et bon vendredi

    3
    Vendredi 8 Juillet 2016 à 07:21

    bonne journée 

    2
    Vendredi 8 Juillet 2016 à 06:01

    j'aime Vallauris et ces poteries

    j'ai un service à café et et coupe à fruits

    c'est joli comme tout 

    1
    Vendredi 8 Juillet 2016 à 00:41

    je découvre ton autre blog bravo j 'aime

    et interessant pti bisous amie

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :