• Un métier... chiffonnier

     

     

     

     

    Un chiffonnier est une personne dont le métier consiste à passer dans les villes et villages pour racheter des choses usagées et les revendre à des entreprises de transformation. Ce métier a été exercé en France jusque dans les années 1960 et continue à l'être dans de nombreuses régions du monde.

     

     

    Le chiffonnier collecte :les vieux chiffons pour les papeteries.les peaux de lapin pour les industries de fourrure ou pour faire la colle de peau utilisée en ébénisterie ou pour la marqueterie.les os pour la fabrication de colle, superphosphates, phosphore des allumettes, noir animal, gélatine comestible ou pour films photographiques, pièces de tabletterie.la ferraille pour la métallurgie.les boites de conserve pour l'industrie du jouet.le verre.le papier pour la cartonnerie.

     

     

    En Europe et particulièrement en France et en Italie, les chiffonniers restent dans la mémoire des anciens. De coutume, ce « chiffonnier » que l'on appelait le « Peau de lapin » ou « biffin », passait le dimanche matin pour ramasser la peau du lapin que la ménagère avait tué et dépouillé pour le repas dominical. Dans la semaine, c'était au tour des chiffons et ferraille que le chiffonnier transportait dans une carriole ou une vieille auto. En Bretagne, on les appelait pilhaouers et ils étaient particulièrement nombreux dans les communes de Botmeur, La Feuillée, Brennilis et Loqueffret, situés en plein cœur des Monts d'Arrée. Un musée, la Maison du Recteur, leur est consacré à Loqueffret

     

     

    Bien souvent les jeunes enfants se chargeaient de faire la transaction, ce qui constituait leur argent de poche. Cependant, la récupération de déchets valorisables représente un complément de revenu, voire une activité, pour une partie paupérisée de la population et les personnes sans-abri. Ceci est favorisé par la montée des prix des matières premières, notamment les métaux, et le nombre d'objets jetables qui est en perpétuelle augmentation.

     

     

    En France, les Biffins peuvent être considérés comme des néos  Si ce métier a presque disparu de France et de nombreux autres pays développés, cependant il existe toujours massivement dans les pays en développement où les « récupérateurs informels » jouent un rôle considérable dans les systèmes de gestion des déchets.

     

     

    Bien souvent le terme « chiffonnier » a un sens péjoratif et est associé à une personne mal habillée ou se tenant mal, aussi bien dans sa tenue que dans son parler. En revanche le chiffonnier de métier, dont l'habillement était sali de par sa profession, exerçait un métier relativement lucratif et net d'impôt. En France, la profession est à l'origine de l'expression courante " se battre comme des chiffonniers ". À Paris par exemple, dans l'est de la capitale, ils se regroupent pour vendre leurs trouvailles à la porte de la ville

     

     

     

     

    « Les coiffeusesLes couleurs de la Provence ... »

  • Commentaires

    11
    Lundi 15 Mai à 09:05

    bonjour Jackie , des métiers très dur dans le temps !!

    merci de le mettre à l'honneur !! dans ce très bel article

    gros bisous belle journée a+

    10
    Mercredi 26 Avril à 10:29

    Bonjour Jakie.

    Un petit signe en passant .

    Il ne fait pas beau ,depuis deux jours ,la pluie et le vent ,je regrette le beau soleil car il faut remettre le chauffage ,moi je n'aime pas me gelée.

    Bon mercredi .

    Prend soin de toi et d'elle.

    Bise.flore.

     

    9
    Mardi 25 Avril à 20:57

    Oh oui j'ai connu ces personnes parcourant les rues, bravo de les remémorer, bisous et merci.

    8
    Lundi 24 Avril à 09:21

    Association AMELIOR, federation de travailleurs biffins, Montreuil 

    7
    Lundi 24 Avril à 08:45

    c était bien ce metier

    maman a vue cela , alors je t ai fait un super mot

    sur ton MP tu en penses quoi ?

    bisous a toi

    6
    Samedi 22 Avril à 15:01

    Bonjour Jackie.

    Ah ,oui j'ai connue cela autrefois ,il prenais tout ,bien ça débarrassais plus que cela ne rapporter .

    Le beau temps est installée ,j’espère que cela va perdurer .

    Je souhaite que tout aille tout doucement mieux pour la santé de ta f.

    Bon weekend .

    Bisous. Flore.

    5
    Mercredi 19 Avril à 14:18

    Bonjour Cali.

    J'ai connue ces marchands aussi qui passer récupérer tout un tas de chose .

    Actuellement cela ne se fait plus .

    B A M .bisous. kettyn.

    4
    Mercredi 19 Avril à 11:40
    Je ne savais pas qu'un chiffonnier ramassait autant! Je pensais juste aux tissus.
    Bisous et bonne journée
    3
    Mercredi 19 Avril à 08:04

    Oh ! j'avais 15 ans et il y en avait encore par chez moi , je me souviens de <Peaux de lapins , peaux >

    Bonne journée Bisous

    Lucia

    2
    Mercredi 19 Avril à 07:40

    Bonjour, chez nous on les appelais les marchands de loques et ce mot est resté lorsque l'on achète une blouse ou un pantalon au magasin mes voisines se disent" Elle a encore acheté des loques" bonne journée

    1
    Mercredi 19 Avril à 06:14

    je me rappelle très très bien de ces hommes !!

    un métier qui est utile !! et qui me le laisse pas indifférente

    passe une agréable journée 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :