• Marquèze

    Marquèze

     

    Quartier de la commune de Sabres, dans la Haute-Lande, il témoigne du système

    agro-pastoral et de la vie dans la Haute Lande à la fin du XIXe siècle.

     

    Marquèze

    Train de Sabres à Marquèze 

    Il a été reconstitué dans sa physionomie d'époque, période de transition entre la lande

    et la forêt entraînant une profonde mutation du mode de vie ; période également où

    le train, amené par les besoins de la forêt industrielle, est venu troubler le calme de

    ces lieux et rompre leur isolement.

    La reconstitution a conjugué la restauration sur place, le transfert des bâtiments

    manquants et la recréation de certains espaces disparus.

     

    Marquèze

     

    le Parc naturel régional des Landes de Gascogne a entrepris, dès 1969, de faire un

    musée, afin de donner à comprendre l'originalité de la culture et de l'histoire de la

    Grande Lande.

     

    Marquèze

    Le poulailler

    La Haute Lande est l'un des « pays » landais. Elle correspond à une partie de l'intérieur

    des terres, essentiellement au noyau des quatre cantons de Sabres, Pissos, Sore et

    Labrit. Aujourd'hui cœur du massif forestier, elle fut, jusqu'au milieu du XIXe siècle,

    occupée dans sa majeure partie par la lande rase, à laquelle elle doit son nom.

     

    Marquèze

    La maison du maître

    Le quartier de Marquèze, constitué d'authentiques maisons de maître et métairies,

    de bergeries, de fours et d'un moulin, s'organise autour d'un airial, vaste pelouse

    ombragée de chênes centenaires. C'est là que vivaient, à côté d'une famille de meuniers,

    trente à quarante cultivateurs tirant leur subsistance de la récolte du seigle et du millet,

    des fruits du verger et du miel des ruchers, de l'élevage de la volaille et des brebis, ainsi

    que de l'exploitation de la forêt.

     

    Marquèze

    Attelage de bœufs

    Le site, plongé au cœur de la forêt des Landes, n'est accessible que par un ancien train

    au départ de la gare de Sabres. Entraînées par une locomotive à vapeur, les voitures

    centenaires, classées monument historique, empruntent l'une des dernières voies de

    l'ancien réseau ferroviaire qui irriguait le massif forestier des Landes de Gascogne

    au XIXe siècle.

     

    Marquèze

    L'airial

    L'habitat en quartier est inséparable d'une forme particulière de l'aménagement de

    l'espace : l'airial. Les bâtiments d'habitation et d'exploitation se déploient sur une

    pelouse (due à la présence et à la fertilisation des animaux) plantée de feuillus

    (chênes, châtaigniers, arbres fruitiers...) et ouverte à la circulation des hommes et

    des bêtes. Jadis îlot de boisement dans la lande dénudée, l'airial est aujourd'hui

    une clairière enserrée dans la vaste forêt des Landes.

     

    Marquèze

    La maison du laboureur

    Lamaison du laboureur affirme par son architecture la position sociale de ses

    occupants. Classiquement construite à pans de bois, elle présente à l'est une façade

    avecpignon et large auvent (estantade), signe de prospérité. Un toit à trois pentes

    ouvre largement au soleil levant : à l'ouest, une pente généreuse protège des intempéries

    venues de l'océan. Cette maison, archétype de l'architecture traditionnelle, est dite

    « maison de maître ». Cela fait référence au statut social de ses habitants et désigne

    un modèle reproduit largement dans toute la région.

     

    Marquèze

    Le puits (pitenque)

    Le pin franc ou pin parasol, aux abords immédiats, est là comme symbole de propriété.

    Accolé à la maison, un petit jardin avec plantes potagères et médicales. À côté,

    la borde, construction couverte de chaume et seigle, abrite des outils aratoires et

    autres chars à bœufs (bros). Ce type de bâtiment existait jadis en grand nombre

    dans les quartiers et dans la lande, où il servait de bergerie de parcours

     

    Marquèze

    La maison du berger

    Lorsqu'il est brassier, le berger landais dispose d'une petite maison (meysouet) et d'un

    lopin de champ, complété d'un jardin pour assurer sa subsistance. Le meysouet est une

    maison basse n'offrant qu'un confort sommaire. Des ouvertures étroites et barrées

    dispensent une faible lumière. Au centre, la cuisine donne sur deux pièces latérales

     

    Marquèze 

    La maison du résinier

    Le résinier habite avec sa famille une maison en principe plus modeste que celle du

    maître. Il exploite une métairie composée principalement de terres agricoles et de

    pièces de pins qui, comme la maison, ne lui appartiennent pas.

     

    Marquèze

    Le moulin

    Les moulins des Landes de Gascogne sont des édifices toujours modestes ne comprenant

    en général que deux jeux de meules. Leur nombre, en revanche, est assez considérable.

    Au début du XIXe siècle, la commune de Sabres, pour une population de 2 000 habitants

    environ, ne compte pas moins de huit moulins, dont quatre sur le Ruisseau de l'Escamat,

    petit affluent de la Leyre.

     

    Marquèze

    Battage du seigle

     Le moulin sur pilotis que l'on voit aujourd'hui à Marquèze

    provient à l'origine de la commune de Geloux. La maison originale de meunier avait

    elle aussi disparu. À son emplacement a été remontée une maison semblable trouvée

    sur la commune de Vert. 

     

    « Les jardinièresMessage !!! »

  • Commentaires

    9
    Samedi 26 Mars 2016 à 19:18

    Très joli endroit, tu es une encyclopédie, bisous amie du sud, bonne fête de Pâques

    8
    Samedi 26 Mars 2016 à 18:34

    Bonsoir Jackie

    Juste une petite apparition pour te souhaiter

    un bon week-end pascal.

    Bisous

    Denise

    7
    Samedi 26 Mars 2016 à 18:04

    bonsoir Jakie. 

    un petit coucou pour te souhaiter de bonne fête de Pâques .

    Que ces journées soit bien ensoleillée avec des petits bonheur.

    Bise .Kettyn.

     

    joyeuses-paques.png

     

    6
    Vendredi 25 Mars 2016 à 18:54

    Merci Jackie pour ce très bel article que j'ai beaucoup apprécié.

    Gros bisous

    Denise

    5
    Vendredi 25 Mars 2016 à 13:24

    Bonjour Cali.

    Le ciel est gris ,aussi je viens passer un petit moment sur les blogs ,peut être que le soleil viendras après .

    Ton texte et très intéressant ,je connais pour y avoir étai en vacance et ayant fait des visites ,j'aime c'est endroit et allez me balader dans les forêts de pin .

    Bon weekend Pascal en famille .

     

    Bisous. Flore♥

     

    4
    Vendredi 25 Mars 2016 à 10:53

    bonjour Jacky , ah oui superbe article et infos !! un endroit à voir sans faute ! Danielle y est allée avec les enfants de l'école  elle avait appréciée 

    gros bisous passe un beau weekend  A+

    amicalement  on part peut être ? 

    3
    Vendredi 25 Mars 2016 à 07:20

    Bel article !!

    Je te souhaite une excellente fin de semaine.

    2
    Vendredi 25 Mars 2016 à 06:49

    Les gens revoient le passé avec une certaine nostalgie, mais le temps a fait son œuvre et l'évolution des techniques ont tout changer. A regarder trop le passé on n'oublie de regarder notre présent, présent que nos petits enfants illustreront en parlant de leur passé

    Amicalement

    Claude

    1
    Vendredi 25 Mars 2016 à 06:00

    Bonjour matinal Jackie et merci de ce magnifique reportage sur le musée de Marquèze ! C'est un R.V. incontournable des clubs de personnes âgées tout au long de l'année ! bisous !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :