• Les échassiers landais

     

     

    Les échassiers landais étaient principalement des bergers, les seuls à être "tchanqués" (équipés d'échasses en gascon) avec les facteurs et "coureurs de nouvelles". L'usage des échasses remonterait au XVIIIe siècle et prend fin au XIXe siècle, avec la disparition du système agro-pastoral, dont elles sont le symbole.

     

     

     

    Les témoignages les plus anciens de l'usage des échasses dans les Landes de Gascogne datent du XVIIIe siècle. Le manque de documents historiques fiables ne permet pas de déterminer avec exactitude leur origine : elles proviennent ainsi soit de l'Europe du Nord ( Namur organise en particulier des combats d'échasses depuis 1411), soit elles sont en usage dans la région depuis une époque antérieure.

     

     

    Elles se composent de deux pièces de bois : l'escasse (du gascon escaça) pièce principale....Le paousse pè (en gascon pose-pied) fixé à l'escasse à environ un mètre du sol et la fixation autour de la jambe est assurée par une lanière de cuir. Les échasses leur servaient à surveiller les troupeaux de brebis landaises, à marcher rapidement sur les terrains humides et à protéger leurs pieds du froid et des piqures d'ajoncs. Généralement célibataire, l'échassier garde les bêtes que lui confie le Landais propriétaire. 

     

     

    Le loi du 19 juin 1857 imposant aux communes des Landes de Gascogne d'assainir et de boiser leurs territoire, réduit de plus en plus les grands espaces dont les pasteurs se servaient jusque-là pour faire paître leurs troupeaux, ce qui donna lieu à de nombreux affrontements entre bergers et forestiers.

     

     

    Les pasteurs avaient l'habitude d'incendier des parties de la lande au printemps pour le débroussaillage. Ces foyers se propageaient parfois volontairement, à la forêt naissante, comme par exemple à la fin de la Seconde guerre Mondiale près d'Audenge, où 6300 ha de pins plantés furent anéantis.

     

     

     

     La disparition des vastes pacages entraîna la disparition des troupeaux et la sylviculture pris le pas, non seulement sur la lande pastorale, mais aussi sur les terres cultivées. Presque tous les échassiers landais avaient disparu après la Grande Guerre.

     

     

    Alors que le système agro-pastoral dans les Landes de Gascogne disparaît peu à peu, un arcachonnais (1858-1900) invente une nouvelle spécialité landaise : la danse sur échasses, espérant que leur usage soit préservé et qu'elles deviennent un sport et un jeu. De nos jours des groupes d'échassiers animent des férias (fêtes de la Madeleine) par des spectacles folkloriques.

     

     

    Je vous recommande ce livre

     Ce récit raconte comment a vécu et comment est mort l'un des derniers représentants d'une civilisation nomade. Ce berger landais qu'était Jean Chalosse accomplissait au fil des saisons les trajets de la transhumance entre les Landes de Gascogne et la montagne. L'auteur intègre dans son texte toute une série de références à ce mode de vie désormais disparu, mais qu'il parvient à faire revivre avec une acuité particulière. Mais ce qui frappe surtout dans ce livre toujours très accessible, c'est la chronologie complexe de la narration, laquelle commence par l'étonnement du narrateur face à un vieillard qui gît sur les marches de la Faculté de Médecine de Bordeaux. Ce n'est qu'au fil de la lecture qu'on comprend pourquoi cet homme rabougri et usé finit ses jours aux portes de la Faculté.

     

    Bonne journée

     

    « Vous les avez connu ???Les accessoires de table.... »

  • Commentaires

    11
    cestmoi
    Samedi 12 Novembre 2016 à 19:41

    très intéressant article et merci pour le livre et son résumé (très bien fait !) je le note et espère pouvoir me le procurer, ensuite je l'offrirai à un ami qui est "des Landes" !!! bisous

    10
    Jeudi 3 Novembre 2016 à 11:27

    bonjour Jackie , un bel article sur ces échassiers landais !  moi j'en ai eu fait quand j'étais jeune ... j'aimais ça !!

    gros bisous bel am A+  coucou à François 

    9
    Ara
    Jeudi 3 Novembre 2016 à 07:30

    Coucou mon amie. J'ai pensé à toi car c'était l'ouverture de la chasse aux palombes hier je crois!! Beaux souvenirs d'été.....

    bises chaleureuses à vous deux ❤️❤️

    8
    Mercredi 2 Novembre 2016 à 18:27

    Bonsoir Calacaline ,,, 

    Un bel article ,,, j'ai aimé te lire ,,, 

    je retiens ta proposition de livre ,,, j'aime ce genre de lecture 

    je te souhaite une belle soirée,,, bisous bisous,,, la mure brode 2

    7
    Mercredi 2 Novembre 2016 à 12:41

    gifs bonjour

    jackie

    trés bel article 

    mercredi sous la pluie 

    et moi toujours  trés mal aux dents 

    mais dur dur pour avoir un rendez-vous 

    pas avant le 15 décembre 

    bon aprés midi a toi 

    bisous 

    mireille

     

    6
    Mardi 1er Novembre 2016 à 22:17

    Belle histoire que celle de ces echassiers.

    J'aime voir ces danses avec les echasses.

    J'en ai vu quelques unes a Dax.

    Bisous Jackie

    Bonne soirée image 2

    5
    Mardi 1er Novembre 2016 à 20:47

    Ah les échassiers toute une histoire intéressante, mon fiston en a fait un peu de cet exercise difficile, bisous et douce soirée

    4
    Mardi 1er Novembre 2016 à 11:17

    Bonjour Jakie.

    J'aime bien ces gens sur les échassiers ,il faut être  équilibriste et savoir se tenir .

    J'ai eut plusieurs fois le plaisir  de les voir dans les landes dans des endroits différent ,lorsque nous y étions pendant la saison des plages a surveiller.

    Bonne journée .bise. Flore.

    3
    Mardi 1er Novembre 2016 à 08:55

    Coucou

    J'étais gamine quand j'ai vu, dans une fête landaise, ces hommes sur des échasses... Cela m'avait impressionnée... Mon père nous en avait fabriquées et je me souviens qu'après quelques tentatives malheureuses, on y réussissait assez bien, ma soeur et moi...

    Bisous et bonne semaine

    2
    Mardi 1er Novembre 2016 à 08:11

    Très intéressant et je note le livre.
    Toujours je me suis demandé comment on pouvait tenir sur des échasses.
    Bisous et bon mardi

    1
    Mardi 1er Novembre 2016 à 06:03

    très intéressant ce billet

    j'ai beaucoup aimé

    et ce livre je vais me le prendre

    merci beaucoup

    bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :