• La faïence de Rouen

     

     

    Rouen fut, au XVIIIe siècle, l'un des plus grands centres faïenciers. Le musée de la

    céramique local en compte plus de 4.000 !!! suivez le guide.....

     

     

    Le musée de la céramique de Rouen, en Seine-et-Maritime, occupe un ancien hôtel

    particulier : l'hôtel d'Hocqueville construit en 1657. Sa collection ne se résume pas aux

    4.000 pièces de Rouen, en marge de ces trésors locaux elle présente également près de

    2.000 céramiques d'origines diverses. Toutes les merveilles exposées au fil des salles

    révèlent la qualité et la diversité des décors qui font la renommée de Rouen, du simple

    carreau de pavement jusqu'aux grands bustes monumentaux. Elles représentent le

    développement historique de sa production du milieu du XVIe jusqu'au début

    du XIXe siècle.

     

     

    C'est au Normand Masséot Abasquesne que l'on doit la première production française

    de somptueux pavements en faïence formant d'imposants décors historiés, de nombreux

    modèles sont représentés aux côtés de très beaux vases de pharmacie. Avec le contexte

    troublé des guerres de religion, l'activité céramique disparaît des années 1570 jusqu'au

    milieu du XVIIe siècle.

     

     

    Il faudra attendre 1644 pour qu'une deuxième phase de production commence avec Edme

    Poterat. Les premières pièces produites s'inspirent de la production italo-nivernaise et

    notamment du style "a compendiaro" polychromie limitée à quelques motifs jaunes et

    bleus sur fond blanc. Des coupes à godrons, pichets, plats, assiettes ainsi que des

    bouteilles témoignent de ces débuts promoteurs. La production se hisse d'emblée dans le

    niveau le plus haut, par la qualité de l'émail et du décor.

     

     

    A partir des années 1675, la porcelaine extrême-orientale exerce une influence majeure

    sur la faïence rouennaise qui s'efforce de l'imiter en adoptant la camaïeu bleu et en lui

    empruntant certains motifs. En 1698 les nouvelles fabriques se multiplient, la

    production ce diversifie, aussi bien dans ses formes que dans sa qualité.

     

     

     

    Entre 1720 et 1750, véritable âge d'or de la faïence, les plus beaux décors fleurissent sur

    assiettes, plats, saladiers etc...etc... Le camaïeu bleu prévaut toujours, mais le décor

    évolue en une organisation symétrique des motifs ou broderies donc la création la plus

    originale est le "lambrequin", il s'enrichit du rouge "bol d'Arménie" pour s'épanouir

    dans les décors "rouge et bleu". Pendant les années 1725, un décor imitant les ciselures

    appelé "ocre niellé" illustre l'étroite relation de la faïence et de l'orfèvrerie.

     

     

    Dès les années 1750, les manufactures s'adaptent aux exigences de la clientèle, cette

    dernière ne résiste pas aux attraits de la porcelaine, c'est à cette époque que Rouen

    rejoint le style rocaille "la corne d'abondance" connaît un vif succès. a la fin du XVIIIe

    siècle, les manufactures ont du mal à s'adapter aux goûts de l'époque et à moderniser.

    Elles ne peuvent résister aux importations (anglaises). Les troubles de la Révolution et

    l'élévation des coûts des matières premières achèveront de les ruiner.....

     

    « La boîte à musiqueLes jeunes d'aujourd'hui »

  • Commentaires

    9
    Vendredi 5 Août 2016 à 11:10

    Bonjour jakie.

    Belle faïence.

    J'ai de des assiettes a dessert que je garde précieusement elles sont de mes grands parents paternel .

    Bon vendredi avec des bisous .kettyn.

    8
    Cricri
    Vendredi 5 Août 2016 à 01:05

    Intéressant cet article , cependant le musée de la faïence de Rouen est en seine maritime et non en Seine et Marne. Merci 

    7
    Jeudi 4 Août 2016 à 20:30

    Un bonsoir du Nord, bisous et bonne soirée, ah oui j'espère que tout va bien.

    6
    Mercredi 3 Août 2016 à 09:53

    Re bonjour Jackie, j'ai de ces assiettes et vases  c'est joli, as-tu reçu message ? bisous

    5
    Mardi 2 Août 2016 à 14:07

    quelle belle  faience   j aime bien  ces decors  bonne journée  bisesss

    4
    Mardi 2 Août 2016 à 09:29

    Bonjour Cali.

    Bien expliquer ton billet j'en ai appris un peut ,sur la faïence.

    Ce sont de belles choses comme on en trouve plus beaucoup actuellement ,donc il faut savoir les conservés.

    Bonne journée avec le soleil .

    Chez moi  le soleil est présent ,mais un petit vent frisquet me fait mettre un petit gilet .

    Bisous. Flore♥

    3
    Mardi 2 Août 2016 à 08:26

    Bonjour que de jolies faïences aux dessins délicats, merci bisous

    2
    Mardi 2 Août 2016 à 08:00

    Tu m'as appris bien des choses avec ton article.
    Bisous et bon mardi

    1
    Mardi 2 Août 2016 à 06:53

    j'aime beaucoup ce style

    dommage la ruine pour eux

    mais c'est un joyaux de notre belle France

    nanie 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :