• La Faïence de Nevers !!!

     

     

     

    Nourries de multiples influences venues du monde entier, les faïenceries nivernaises ont donné naissance à des milliers de modèles aux couleurs vives et aux décors variés.

     

     

    Découverte au IXe siècle en Orient, la faïence renaît au XVe siècle en Italie. Au XVIe siècle, des troubles religieux obligent les faïenciers italiens à fuir leur patrie, leurs découvertes en poches, ils se réfugient en France; à Lyon tout d'abord puis en Bourgogne, dans la ville princière de Nevers avant d'essaimer partout en France. Des pièces d'une grande qualité d'exécution sont produites, somptueuses, elles séduisent les princes qui n'hésitent pas à les exposer. Dès 1620, une dizaine de fabriques s'installent dans la cité nivernaise, elles offrent autant de styles novateurs, mêlés à l'influence italienne dont elles essaient de se détacher, dan sle même temps;, la palette des couleurs s'étoffe et les formes se diversifient.

     

     

    Vers 1630, les artistes découvrent les motifs orientaux qu'ils exploiteront jusqu'à la fin du XVIIe siècle. Puis ils s'enthousiasment pour les porcelaine de Chine qui envahissent le continent européen par le biais de diverses compagnies des Indes, les faïenciers puisent leurs décors dans ces deux répertoires jusqu'au début du XVIIIe siècle. Dès le milieu Du XVIIIe siècle, les manufactures doivent faire face à la concurrence des porcelaines puis des faïences fines anglaises.

     

     

    Au XVIe siècle, les artistes nivernais s'imprègnent très largement du style italien qu'ils remanient à partir du XVIIe siècle. Repris du répertoire italien de la Renaissance, le décor se compose d'un ou plusieurs anges ou bambins nus représentés dans un médaillon bordés de rinceaux. Les fonds ondés peints en bleu, marquent le début de la production, sortes de flots agités par le vent, ils servent de décor à une scène mythologique ou religieuse placée au premier plan.

     

     

    Parallèlement Nevers exploite le décor historié , suivant la tradition de la majolique italienne, une histoire biblique, évangélique ou mythologique occupe toute la surface de la pièce, ce genre décoratif poursuit son chemin jusqu'au XVIIe siècle. Puis le décor a compendario se caractérise d'un dessin léger et par des couleurs restreintes au bleu et jaune, les motifs (fleurs, personnages) cerclés de violet mettent en valeur le blanc laiteux de l'émail du fond, on parle de "faïence blanche". Dès la fin du XVIIe siècle, la polychromie vient enrichir ce décor.

     

     

    Vers 1789, on compte douze fabriques nivernaises qui exploitent notamment les décors révolutionnaires. Dès la fin de la Révolution, de nombreuses manufactures mettent la clé sous la porte, les fabriques qui survivent ralentissent leur production abandonnant les pièces de prestige, pour une production à usage courant. De 1818 à 1846, six faïenciers s'associent pour fournir une production commune qui n'échappe pas à l'industrialisation, fidèles à la tradition, ils reprennent les décors qui ont fait la gloire du centre faïencier.

     

    Bonne journée

     

    « de drôles de métier !!!La dune du Pyla !!! »

  • Commentaires

    11
    Jeudi 13 Octobre 2016 à 17:16

    C'est beau, c'est rare, j'aime bien, bisous, douce soirée

    10
    Mardi 11 Octobre 2016 à 20:26

    Du beau travail dans ces faïences que je ne connaissais pas, bisous et merci.

    9
    Mardi 11 Octobre 2016 à 19:16

    Bonsoir Jackie,

    Un bel article, très interessant.

    J'aime ces belles pièces, décorées par de vrais artiste.

    Douce soirée

    bisous Aimée

    8
    Mardi 11 Octobre 2016 à 15:46

    Bonjour Cali.

    Bel article , j'aime bien la décoration de ces pièces .

    Mais  je ne suis pas très fan pour cela ,pourtant j'aime tout ce qui est ancien ,mais pas cela ,les couleurs sont fades.

    Bonne soirée .Bisous. Kettyn.

    7
    Mardi 11 Octobre 2016 à 13:31

    Bonjour Jakie.

    Bel article et très instructif.

    Il me reste de mes grands parents un beau service a dessert que je garde précieusement .

    Bonne après midi .Bisous. flore.

    6
    Mardi 11 Octobre 2016 à 11:46

    bonjour Jackie , superbe article , on en apprend ... et que du beau travail d'artistes ! bisous belle journée a+

    5
    Mardi 11 Octobre 2016 à 09:42

    bonjour et bon mardi 

    trés jolie vaisselle 

    mais plus trés fan 

    ce matin beau soleil et fraicheur 

    passe une douce journée

    bises 

    mireille

    4
    Mardi 11 Octobre 2016 à 08:23

    bon la dessus je n'y connais rien donc merci 

    3
    Mardi 11 Octobre 2016 à 07:55

    Très intéressant, mais vraiment pas fan de la faïence; je ne m'explique pas pourquoi.
    Bisous et bon mardi

    2
    Mardi 11 Octobre 2016 à 07:48

    C'est beau , mais je n'en suis pas très fan.

    Bisous et bonne journée

    Lucia

    1
    Mardi 11 Octobre 2016 à 05:39

    Pas très loin de chez nous !!

    j'aime beaucoup les décors des faïenceries !!

    merci pour ce beau billet

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :