• La dentellière

     

     

     

    Dentellière est un métier tout en finesse pour des demoiselles aux doigts de fée !!! Certes un travail d'agrément pour les dames de la bonne société, la dentelle reste pour de nombreuses ouvrières rurales une activité du soir. Elles y laissent leur vue, leur santé mais ne font pas fortune pour autant.

     

     

    C'est à Venise vers le fin du XVe siècle que naît l'art de croiser avec finesse les fils de lin, de soie, d'or ou d'argent, sans utiliser de support textile. En cela la dentelle est différente de la broderie et de la passementerie, en France, le terme apparaît au XVIe siècle. A côte de la dentelle à l'aiguille, ou le point, surtout un passe-temps pour les dames distinguées, naît la dentelle aux fuseaux, moins noble mais plus facile et plus rapide.

     

     

    La demande s'enflamme pour ces parures riches et changeantes au gré des modes (cols, collerettes, manchettes, jabots, mouchoirs, revers de bottes....) Les ateliers, plus ou moins familiaux, se multiplient, Couvents et autres institutions fournissent une main-d'œuvre féminine bon marché. La marchandise en vogue est vendue au détail par les merciers et propagée par les colporteurs. Dans plusieurs régions, notamment dans le Nord, des manufactures voient le jour.

     

     

    L'importation est aussi nécessaire pour répondre à la consommation, des lois somptuaires dès 1629, tentent de restreindre l'utilisation de la dentelle à la noblesse et la cour. Avant la Révolution, malgré l'apparition de nouveaux débouchés dans les campagnes, avec les coiffes et les costumes régionaux, l'industrie dentellière entame un lent déclin.

     

     

    A la fin du XVIIe siècle, c'est essentiellement dans les campagnes, à côté des activités purement agricoles et d'un artisanat destiné à satisfaire les besoin locaux, que la fabrication de la dentelle constitue une activité rurale importante, répartie sur soixante-dix villages situés sur les axes routiers reliant Paris aux Flandres, producteurs en matière première. Les paysans partagent leurs activités avec la fabrication de la dentelle pour les marchands de dentelles au service d'une demande extérieure. Les artisans travaillent plutôt à l'échelle de leur paroisse ou des paroisses voisines  pour une clientèle locale.

     

     

    Les ouvriers en dentelle, hommes, femmes et même enfants y trouvent à la mesure de chacun, une variété de tâches qui s'insèrent dans le rythme et les activités de la vie rurale. Le dentelle reste donc liée de très près à la vie agricole et s'insère sans difficulté dans les temps morts de celle-ci. Elle apporte un appoint de ressources monétaires appréciable, ce jusqu'au milieu du XIXe siècle où l'apparition de la dentelle mécanique condamne la dentelle aux fuseaux à n'être plus qu'un agrément.

     

    Bonne journée les amies

     

    « Les plateaux rois des brocantesCouvercles et terrines !!! »

  • Commentaires

    15
    cestmoi
    Samedi 12 Novembre 2016 à 19:47

    la première dentelière, qu'elle est belle !!! j'adore cet article. Lorsque nous étions au Portugal il y a quelques années, nous avons vu travailler une dentelière, quel beau métier...

    14
    Mardi 25 Octobre 2016 à 08:54

    Coucou

    C'est magnifique, un travail remarquable... J'adorais le tricot, le canevas, cela me décontractait... Par contre, la dentelle c'est très spécifique, j'admire.

    Merci aussi pour les très jolies photos, surtout celles en noir et blanc, j'adore

    Bisous

    13
    Lundi 24 Octobre 2016 à 09:51

    Résultat de recherche d'images pour "gif bonne semaine scintillant"bonjour jackie 

    trés beau métier !!!!

    moi je suis pas trop couture

    merci de toutes ces explications 

    bon lundi 

    bises 

    mireille

    12
    Dimanche 23 Octobre 2016 à 15:24

    Merci pour tes visites.

    Très bel article sur les dentellières.

    Aujourd'hui un peu de temps pour venir vos lurent .je n'ai pas les petites elles sont avec les parents .

    ce petit monde c'est de l'occupation et un peu moins de temps libre mais que du bonheur .

    j'espère que tout va et que tu as du beau soleil pour ces jours de vacances, si tu as aussi tes petits-enfants .chez moi il fait assez beau pour un fin octobre .bon fin de journée et bonne soirée, .bisous Kettyn.

    Répondre

     

    11
    Samedi 22 Octobre 2016 à 20:18

    Merci pour ton commentaire sur mon article, tu es sympa, bonne soirée,

    Bisous du nord.

    10
    Samedi 22 Octobre 2016 à 18:43

    Bonsoir Cali ,,, 

    Un article pour moi ,,, j'adore ,,, 

    la dentelle aux fuseaux je ne sais pas ,,, par contre le crochet

    c''' ma passion première ,,,un bel article ,,,merci à toi 

    je te souhaite une douce soirée,,, bisous bisous,,, la mure brode

    9
    xabinou
    Samedi 22 Octobre 2016 à 15:14

    Bonjour Cali !!

    Beau reportage................j'ai fait bcp de crochet 

    j'ai repris depuis le printemps ...ça ma détend 

    Je te souhaite un bon W-E

    Bisous xabinou

     

    soleil

      • Samedi 22 Octobre 2016 à 16:43

        Merci pour tes visites

        Bon weed-end à toi....Bisous Jackie

    8
    Samedi 22 Octobre 2016 à 13:37

    Pour ma part je n'ai aucune patience pour le crochet , mais par contre j'admire ce travail effectué, c'est sûr que la vue doit en subir les conséquences car c'est minutieux. Bravo .

    Bisous et bonne journée

    Lucia

    7
    Vendredi 21 Octobre 2016 à 15:53

    Bonjour Cali.

    J'aime tout cela .

    C'est ma vrai  passion .

    Faire du crochet créer des napperons et des dessus de lit ,et nappe je le faisais pour un magasin avant .

    Maintenant j'en fait mais pour mes amies et famille .

    Bonne après midi .

    Bon weekend .

    Bise.

    6
    Ara
    Vendredi 21 Octobre 2016 à 14:17

                                         Je suis admirative ......je ne sais pas faire du tout et quelle patience....

    Merci pour ce billet et bises chaleureuses ♥♥

    5
    Vendredi 21 Octobre 2016 à 09:38

    Bonjour, pas loin de chez moi il y a des dentelières au fuseau, c'est incroyable comment leurs doigts agissent, et quel beau résultat, bisous.

    4
    Vendredi 21 Octobre 2016 à 07:58

    Un joli métier qui doit être plus facile maintenant, je pense.
    Bisous et bon vendredi

    3
    Vendredi 21 Octobre 2016 à 07:35

    n voila un beau métier 

    2
    Vendredi 21 Octobre 2016 à 05:43

    qu'est ce que j'aimerai apprendre la dentelle aux fuseaux

    j'ai toujours aimé !!!

    je trouve ça passionnant

    bonne journée à toi ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :