• La boîte à musique

     

     

    D'une incroyable sophistication, ces objets inventés par les Suisses ont connu de riches

    heures tout au long du XIXe siècle.

     

    Mécanisme de la boîte à musique

     

    C'est en 1796 que l'ingénieux horloger genevois Antoine Salomon Favre invente la boîte

    à musique. Après avoir entendu vibrer une lame d'acier prise dans son étau, il a l'idée de

    monter plusieurs en ligne, toutes métalliques, fixes à un bout et libres à l'autre

    extrémité, mises en vibration par le passage d'un disque en mouvement garni de

    minuscules tiges, les picots. Les sons ainsi obtenus varient selon la longueur, l'épaisseur

    ou le poids des lames. Les plus longues donnent un son grave et les plus courtes

    des aigus.

     

     

    L'énergie provient le plus souvent d'un ressort tendu par une clé, une manivelle ou un

    remontoir. Un régulateur permet d'homogénéiser la puissance du moteur transmise au

    mécanisme. Les caisses en bois jouent un rôle d'amplificateur, car le fond fait office de

    table de résonnance. En 1814, le Suisse François Lecoultre a l'idée de réaliser un clavier

    en une seule pièce, aussi appelé "peigne" plus simple à fabriquer et à monter que les

    lames séparées ou montées en bloc utilisées jusqu'alors. Cette mécanique musicale

    connaît alors un développement accéléré.

     

    La boîte à musique

     

    Les premières boîtes à musique sont conçues sous formes de bijoux, puis s'invitent dans

    des montres, des tabatières, au fil du temps, les cylindres grossissent, les airs se font de

    plus en plus nombreux. Les boîtes à musique sont de toutes les tailles, les plus discrètes,

    d'une dizaine de centimètres, jouent rarement plus de deux morceaux et sont plutôt des

    objets de vitrine. Les réalisations les plus importantes sont serties dans des coffrets et

    peuvent proposer de six à douze airs. Un sélecteur permet de choisir le morceau à jouer

    et d'animer de manière variée les salons mondains ou les loisirs familiaux.

     

     

    Ces réalisations particulièrement sophistiqués possèdent souvent des couvercles en

    marqueterie représentant des fleurs, des cornes d'abondance, des paysages.... Les plus

    volumineux sont même équipés de lourdes poignées en bronze sur les côtés. Au son

    initial produit par le cylindre à picots viennent s'ajouter, pour les plus belles pièces, des

    tambourins, des castagnettes et des timbres frappés par des masselottes ou des abeilles

    voire des oiseaux. Toute cette partie révélée par l'ouverture du couvercle est d'une

    exécution très soignée et agrémentée de détails. Le mécanisme est souvent protégé sous

    une plaque de verre  enserrée dans un châssis de bois.

     

     

     

    La production s'est poursuivie jusqu'au début du XXe siècle, l'industrie se concentrant

    sur la productions d'objets musicaux de toutes sortes, tels ces modèles représentant une

    petite danseuse en mouvement, très en vogue des années 1930 aux années 1960. A l'autre

    bout de la gamme, de belles pièces de haute qualité, dans des bois en essences précieuses

    sont toujours fabriquées à l'unité en Suisse.

     

    « La dominoterie !!!La faïence de Rouen »

  • Commentaires

    10
    Lundi 1er Août 2016 à 09:23

    Je te souhaite une bonne semaine ensoleillée, bisous @plus

    9
    Dimanche 31 Juillet 2016 à 10:06

    bonjour  que de belles boites a musique  j aime bien tous ces trucs anciens papa etais menuisier et faisait un peu brocanteur alors on a plein  de chosesanciennes merci du passage  la classe  bisessss

    8
    Samedi 30 Juillet 2016 à 10:37

    Bonjour Cali.

    Quelques boites à musique car j'aime les écoutés ,elles ont une musique différente , Et c'est bien de connaître l'histoire.

    Bon weekend avec le soleil.bisous. Kettyn

    7
    Ara
    Samedi 30 Juillet 2016 à 09:13

    Quelques boites à musique car Vincent adore. Et c'est bien de connaître l'histoire.

    Bises chaleureuses amie Jackie♥♥

    6
    Samedi 30 Juillet 2016 à 08:24

    Coucou,

    Oui, moi aussi j'en avais une, étant petite. Une tante me l'avait rapportée de son voyage en Suisse... Un chalet Suisse dans la montagne, des balcons hyper fleuris... Lorsqu'on soulevait le toit une belle mélodie s'élevait... Elle est toujours chez ma mère, je la récupèrerai ... Plus tard.

    Souvenirs ^^

    Merci encore de ce bel article qui nous fait nous replonger dans nos souvenirs... Bisous et bon weekend à toi

    5
    Vendredi 29 Juillet 2016 à 21:30

    Ah j'en avais une, sais pas où elle est passée, bisous, bonne soirée jackie

    4
    Vendredi 29 Juillet 2016 à 12:53

    Bonjour cali.

    Des boîtes a musique j'en ai  vues d'ancienne dans un musé ,a travers un vitre ,j'aurai bien aimé la voir fonctionnai ,mais non..

    Bon vendredi et bon weekend avec le ☼.

    Milles bisous. Flore♥

    3
    Vendredi 29 Juillet 2016 à 08:10

    j'en ai une c'est un vieux carroussel et je ne m'en lasse pas 

    2
    Vendredi 29 Juillet 2016 à 07:45

    Celle comme sur la dernière photo, j'en ai vu, mais jamais des autres modèles.
    Très intéressant ton article.
    Bisous et bon vendredi

    1
    Vendredi 29 Juillet 2016 à 06:32

    Que j'aime les boîte à musique !!

    j'aime avec toi apprendre les histoires de ces petits objets c'est super

    merci beaucoup de m'apprendre ces petits choses de la vie des objets qui nous entourent !!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :